mercredi 20 septembre 2017

Edito et Programme octobre-novembre 2017


Edito de rentrée    
Devant les portes de Thèbes, Œdipe répond à l’énigme de la Sphinge. Qui marche le matin à quatre pattes, le midi à deux et le soir à trois ?  : L’humain, répond Œdipe. Mais de quelle Sphinge aujourd’hui est-il question ? De quelles maladies nos semblables sont-ils atteints? Aux portes de nos cités règne une autre bête. Elle est sournoise, bien cachée. Elle soustrait et additionne toute vos vies sans que vous ne vous en aperceviez. Elle ne supporte aucune contradiction, aucune opposition. Le peuple dort, voilà cette autre maladie. La seule réponse reste toujours : l’humain, encore l’humain, toujours l’humain.

Le Théâtre, lui, vous propose que vous gardiez les yeux ouverts, pour vous donner à voir l’infiniment petit, l’infiniment poétique. Pour  vous émouvoir, vous déranger, vous surprendre, vous bousculer, vous questionner sur les grandes interrogations de notre temps, vous présenter comme un miroir, reflet de vous même, de votre humanité ou votre inhumanité. Au théâtre être en colère, triste, révolté, c'est être vivant, c'est être conscient. Etre conscient d'appartenir à une communauté humaine multiple et diverse, la comprendre pour mieux l'accepter. Certains pensent, et ils sont de plus en plus nombreux, qu'il y aurait «le bien et le mal», nous pensons qu'il y a «l'Homme » perdu et errant sur la terre, cherchant sa route, son chemin, comme un comédien perdu sur un plateau de théâtre cherchant à être le plus juste possible. Nous préférons le lever du soleil du mois de mai, à la chaleur étouffante et éblouissante du mois d'Août. Si les scènes des théâtres sont noires c'est parce qu’elles attendent la lumière, celle du savoir, de la connaissance. Dans les yeux d'un enfant il y a cette lumière, une soif d'apprendre et de découvrir, une étincelle incandescente contre le sombre obscurantisme de notre temps. Pousser les portes de la Fabrick c'est aimer la lumière. 

  
Kévin Perez / Philippe Flahaut
Cie création éphémère 




OCTOBRE 2017 

Soirée lancement de saison & Spectacle
VENDREDI 13 OCTOBRE à partir de 18h30 
Ouverture et présentation de la saison : à 18h30

A l’issue de la représentation nous vous proposons de partager un repas (Pensez à apporter une viande à griller ou votre meilleure spécialité sucrée ou salée).





Spectacle à 19h30
Chant & Poésie
 

"S'il ne tenait qu'à un fil..."
Poésie sonore au féminin de et par Cécile Sternisa.


Je chante, je me chante, je chante mon corps et mes mots, mon souffle et mes embuscades.
Vous venez m’écouter avec les yeux, les pieds, les oreilles, peut-être ?
L’instrument que je suis chantera pour vous.
De questions en poèmes en chansons en improvisations, nous créerons le silence, l’espace tendu sur le temps. Une histoire de connivence.

Parce que le travail d’une voix dure toute une vie
Parce que le mien tourne autour de la fluidité, d’une certaine notion de liberté
Parce que je le partage dans de nombreux cours ou stages
Je voudrais vous emmener visiter, vous mener par la paume, vous perdre, un peu, peut-être, rien ne sera sûr, ne vous rassurerai donc pas.
Mais Chut ! La voix est libre, allons-y !
Tout public. Durée environ 1h. Au chapeau. 

  
http://ceciles.wixsite.com/cecile-sternisa






SAMEDI 28 OCTOBRE  
à partir de 19h00
Soirée "Retours" de la Roya (témoignages/musique/photos)
 A la Fabrick
 (Tout public.)

Le 30 septembre 2017, la Cie "Le plus petit espace possible" et la la Cie "Les boudeuses", deux compagnies aveyronnaises de spectacles vivants partirons une semaine direction la vallée de la Roya, proche de la frontière franco-Italienne de Ventimille.
L'objectif est simple: rejoindre l"association citoyenne avec un camion plein de nourriture (la collecte), et pendant toute la semaine jouer le spectacle spécialement créé pour l'occasion.

www.roya-citoyenne.fr 





VENDREDI 20 OCTOBRE à 20h45
Soirée théâtre à la Fabrick
"Echo(s)" par l'Assa Saint-Affrique


Durée environ 1h15 heures, spectacle visible (en famille) à partir de 8 ans. Au chapeau.

"ECHO"(s),
(d'après "Cet Enfant" de Joël Pommerat)
Mise en scène:  Vincent Dubus / Cie "Création Ephémère"


"Echo"(s), des femmes et des hommes,  des mères, des pères, des filles et des fils;  Ils vident leurs sacs,   Qu’est-ce qu’être parent ? En quelques courtes scènes, "Echo"(s) nous parle de la difficulté d’assumer cette responsabilité et la complexité du lien familial. Le bonheur parental est la norme. Néanmoins rien n’est moins évident que de s’épanouir avec ses proches. « On ne choisit pas sa famille ! ». A l’origine de l'écriture de Joël Pommerat pour "Cet enfant', il y a eu des rencontres avec des femmes de Normandie vivant en cité dans le Nord de la France. En écho, en hommage , ces échanges ont inspiré à l'auteur une série de textes sur les rapports entre parents et enfants. De près ou de loin, nous sommes tous concernés, peut-être pas en tant que parent, mais tout du moins comme fils ou fille. Les situations sont dures, jouées sans jugement ni sentimentalisme. Ici pas de morale, malgré la violence du propos. En quelques minutes, chaque personnages,  s'incarne dans l'espace,  une aire de jeu  non définie, au plus près du public,  garantissant  un jeu de miroir, un écho à notre propre existence, laissant  le champ libre pour que la catharsis puisse opérer sur le spectateur. (VD).  


 




NOVEMBRE 2017

Résidence de création  à la Fabrick
(deuxième partie), du 4 au 7 Novembre.
Conte et musique
Concert/Spectacle : 

Sortie de résidence le jeudi 7 Novembre à 20h30

Artifis présente :
EST-CE AINSI QUE LES HOMMES VIVENT ?
Avec :
Antoine Mornet : Musique
Léo Malouvet : Musique, textes et Chant


Ils sont deux musiciens à la recherche de la liberté et Léo Ferré pour les guider. Quatre mains et deux voix, pour vous parler de l'humain face à ses choix, à ses désirs, ses frustrations. Un mec normal, juste ce qu'il faut, qui va traverser sa vie en la subissant, en la choisissant, en s'oubliant, en la rêvant peut être... Venez prendre part à ce voyage dans la complexité, la révolte et le sens du genre humain illustré par des chansons de Léo Ferré. 


Tout public, durée env. 1h. Au chapeau.




24 NOVEMBRE 2017 à 20h30


Rencontre / Café histoire de la revue La Main Chaude
Avec Géraldine Ther
Jeux de rôles et de pouvoirs 
Femmes et société  à la veille de la Révolution française


Les factums (faits en latin) sont des mémoires judiciaires rédigés par des avocats pour défendre leurs client-e-s et sont diffusés en marge des procès parfois jusqu’à plusieurs milliers d’exemplaires. Ils visent à influencer l’opinion et les juges avant que ceux-ci rendent leur jugement.
Leur édition se développe aux XVIIe et XVIIIe siècles.
La présence des femmes dans ces documents permet de s’intéresser aux places qu’elles occupaient dans la famille et la société à la veille de la Révolution française. Alors que les discours des philosophes (Voltaire et surtout Rousseau, entre autres) et des médecins évoquent alors de plus en plus une prétendue nature féminine qui justifierait une inégalité vis-à-vis des hommes, les factums présentent une image beaucoup plus fine et proche de la réalité des rôles que les femmes peuvent jouer.
A partir de ces sources judiciaires Géraldine Ther nous propose une immersion dans la vie quotidienne des femmes de la deuxième moitié du XVIIIe siècle, ainsi qu’une réflexion sur la part de pouvoir qu’elles parvenaient à obtenir.
Les femmes apparaissent davantage comme des individus aptes à se présenter devant la justice pour défendre leurs droits et à contester les normes sociales existantes, plutôt que comme de faibles victimes.

vendredi 14 juillet 2017

Tournage d'Oedipe

 

TOURNAGE EN COURS DANS LE LARZAC

 

OEDIPE

UN FILM DE TITO GONZALEZ GARCIA




Mieux aurait valu pour lui
Ne jamais naître
N’être jamais né
N’être jamais né
Etre resté dans le néant
D’où l’ aurait pas dû sortir.

Eugène Durif
L’enfant sans nom
2006
Actes Sud


Dans le Larzac d’aujourd’hui, Oedipe, aveugle, vieux et banni de Thèbes est entrain de mourir. En errance avec sa fille Antigone depuis longtemps, ils ont cessé de mendier quand ils ont découvert qu’ Oedipe avait le pouvoir de guérir, tel un chaman.
La peste a resurgi, OEdipe a tenté de se guérir, sans succès. Affaibli d’avoir trop soigné il s’est mis en péril lui même. Seule une esclave au pouvoir de sorcière pourrait l’arracher à la mort.
Sur son lit de mort, il va revivre son parcours tragique.


Le mythe d’OEdipe est l’histoire tragique d’une naissance tragique. Un enfant condamne son père, sa
mère, ses frères-fils et toute la société par le simple fait de naître. L’instinct de vie implique inéluctablement l’instinct de mort. Pour ce projet de film, j’ai choisi de travailler avec des comédiens
professionnels handicapés, dès le processus même d’écriture. La frontière entre le personnage et le
comédien est ici brouillée puis transformée en un récit quasi documentaire.
Ce film serait alors une histoire interprétée par des acteurs qui auraient pu vivre les mêmes expériences que les personnages. L’acteur, comme OEdipe lorsqu’il est né, a subi le regard de l’autre. Le mythe d’« Oedipe » devient ici un lointain écho de la propre vie des comédiens.


Ce projet d’écriture sera rendu possible grâce au travail réalisé, depuis plus de 20 ans, par Philippe
Flahaut et sa « Compagnie Théâtre Ephémère » qui, au pied du Larzac, professionnalise des personnes handicapées. Trisomiques, personnes atteintes du syndrome de William, autistes Asperger ou personnes porteuses d’un handicap mental.




COMPAGNIE CREATION EPHEMERE
ACT 12
Centre d'Art Dramatique pour Comédiens Différents (CAD)
La Fabrick


9 rue de la Saunerie - 12100 Millau - France
Tél. +33 (0)5 65 61 08 96

contact@creation-ephemere.com

jeudi 13 juillet 2017

vendredi 24 mars 2017

Spectacles et résidences d'artistes à la Fabrick - Avril-Mai 2017



Samedi 1er avril 2017 à 19h30 
au Théâtre de la Fabrick
Pour les personnes  qui le désirent, la représentation sera suivie 
par un débat/échange autour de la thématique de l'immigration.

 


Là-bas…

(d’après le Bonheur d’Emmanuel Darley)

Durée, environ 1h.

Pour ados et adultes.


Par l’atelier FILIP

(Groupe théâtre amateur de la Cie Création Ephémère)


Mise en scène Marie des Neiges Flahaut

Avec Gine Hongens-Grédoire, Elida Fabre, Sophie Pruvost, Laurent Nerozzi, Alexandre Nedic, Didier Studer et Steve Canillac

Musicien  : Vincent Dubus






"lls sont clandestins, ils racontent pourquoi et comment ils sont partis. Leurs récits convergent, ensemble ils forment un grand chœur narratif à la langue bouleversée et puissante, qui nous invite à entendre la pulsation de leur peur et de leur espoir.
Là-bas nous raconte la clan­des­ti­nité à travers une pléthore de personnages - immi­grés, poli­ciers, mar­chands de som­meil, pas­seurs ou simples témoins.
Ces voix d'hommes et de femmes, à la manière d’un chœur antique, nous parlent d'une même expérience tragique.
On reste dans la dis­tance, l’anonymat, le non-lieu.
On vou­drait que ce ne soit qu’une fic­tion.
On vou­drait que bon­heur et liberté veuillent dire quelque chose, aussi bien ici que là-bas..."

Participation libre.
Réservation conseillée au 05 65 61 08 96.
(Représentation "Au marches du Palais" à Lodève, le samedi 25 Mars à 20h30)




Résidence de création
Du 15 au 21 avril 2017


"Harmonia" Cie Raie Manta (Lise Pauton)

Duo de contorsion & Mise en mouvement


La Raie Manta est une plateforme artistique dédiée à la recherche autour de la contorsion contemporaine liant cirque danse et théâtre gestuel. Elle a été fondée par Lise Pauton en 2010, et compte à ce jour plus de 1300 représentations dans le monde...
Harmonia est un duo entre Sarah Sbai, jeune femme franco marocaine porteuse de trisomie 21 et Lise Pauton contorsionniste.
Inspiré du conte légendaire Aicha Kandicha et de la culture Marocaine, les deux jeunes femmes nous invitent à un voyage à la fois imaginaire et introspectif, un voyage au cœur de l'humain et de ses fantasmes.
Le corps étant le support de l'interrogation sur la forme et la différence, mais aussi le point commun unique et complémentaire.

Sortie de résidence :
VENDREDI 21 AVRIL – 17 H à la Fabrick
Sortie de résidence
"Harmonia"
Cie "Raie Manta"


Conception graphique, dessin : Stéphane ZANG
Graphisme: Pascal GENTIL
Dessin à partir de photos originales prises par Lise PAUTON




Résidence de création

Du 7 au 12 mai 2017 à la Fabrick



Résidence de création
Du 7 au 12 mai à la Fabrick
Association "Artifis"
Spectacle (Conte et musique)


"Est-ce ainsi que les hommes vivent?"


Sortie de résidence
Vendredi 12 mai à 20H30
A la Fabrick





Est ce ainsi que les hommes vivent?"
Ils sont quatre à la recherche de la liberté. Un guitariste funambule, un percussionniste aérien, un conteur chantant, et Léo Ferré pour les guider.
Quatre pour vous parler de l'humain face à ses choix, à ses désirs, ses frustrations. Un mec normal, juste ce qu'il faut, qui va traverser sa vie en la subissant, en la choisissant, en s'oubliant, en la rêvant peut être...
Une vie ordinaire partagée dans ce qu'elle a d'absurde, de touchant, et de controversée
Venez prendre part à ce voyage dans la complexité, la révolte et le sens du genre humain illustré par des chansons de Léo Ferré.

https://www.youtube.com/watch?v=26Mhog9kx5o&feature=youtu.be




Samedi 20 mai 2017 à 20H30 - "Love & Money" 
au Théâtre de la Fabrick



Théâtre adulte.
"Love & Money"
De Denis Kelly


Mise en scène: Régis Goudot
Cie "LES NOMADES"
Durée env. 1h20


D’après un texte de Denis Kelly,
Traduction de Philippe Le Moine avec la collaboration de Francis Aïqui
©L’Arche éditeur
Par la Compagnie Les Nomades



Jess s’interroge sur le sens de la vie. Elle aime un homme, l’épouse. Elle rêve d’un monde meilleur et d’un sac hors de prix.
David, lui, se décourage de voir Jess sombrer, se laisse humilier par sa chef d’entreprise, et rêve d’une voiture de sport. Il vit asservi par les illusions de l’ultralibéralisme. Entre des dettes d’argent et des questions vitales, il hésite, puis commet l’irrémédiable.

En sept fragments, Jess et David traversent leur destin chahuté par les désillusions d’un temps en crise.

L’Anglais Dennis Kelly compose un puzzle virtuose, dont les morceaux, fragments de vie d’individus accrocs à la marchandisation, s’imbriquent en existences tragiques, hors d’un temps narratif. Les personnages se précipitent dans la consommation massive pour fuir les manques existentiels.

Dans un rire vénéneux, "Love and Money" raconte le début de la fin d’êtres déshumanisés en machines à consommer et à jouir.

Mise en scène collective à partir d’un travail mené avec Régis Goudot

Avec Charlotte Abeillé, Didier Billon, Amandine Boucand, Steve Canillac, Franck Delpech, Gilles Duhamel, Sibylle Galaup, Coco Gomez, Bruno Gouchet, Jeanne Landolfi, Suzanne Midroit, Alexandra Navarre et Babeth Soulié

Nous remercions Régis Goudot, Sébastien Bournac, l’équipe de la Scène nationale d’Albi et tout particulièrement Céline Baïle et Lucie Bernet sans qui tout cela n’aurait pas été possible.





MARDI 30 mai - 20h00

Soirée lectures partagées... contre l'exclusion.


Soirée lectures partagées... contre l'exclusion.
Proposée par les adhérents de l'Association ACT12 et la Cie "Création Ephémère" et relayée par radio Larzac.


"LA DISCRIMINATION SOUS TOUTE SES FORMES"



Venez écouter et lire des textes, des poèmes, des paroles sur le thème des discriminations.
Une rencontre interactive dans laquelle le public devient lecteur des extraits de textes qu'il aura apportés.

La semaine avant cet événement, de courts extraits de textes seront diffusés sur radio Larzac.

Pour ces 2 moments, nous souhaitons la participation des membres de l'association, petits et grands, pères, mères, grands-parents, frères, sœurs, amis.....

L'idée :
Vous choisissez de courts extraits de textes, vous venez les enregistrer à la Fabrick aux dates qui vous seront communiquées prochainement et le 30 mai vous venez les partager lors de la soirée lecture.






lundi 20 mars 2017

Là-bas... Au Théâtre de la Fabrick - Millau

Samedi 1 avril à 19h30 au Théâtre de la Fabrick

Pour les personnes  qui le désirent, la représentation sera suivie par un débat/échange autour de la thématique de l'immigration.

 





Là-bas…

(d’après le Bonheur d’Emmanuel Darley)

Durée, environ 1h.

Pour ados et adultes.


Par l’atelier FILIP

(Groupe théâtre amateur de la Cie Création Ephémère)


Mise en scène Marie des Neiges Flahaut

Avec Gine Hongens-Grédoire, Elida Fabre, Sophie Pruvost, Laurent Nerozzi, Alexandre Nedic, Didier Studer  et Steve Canillac

Musicien  : Vincent Dubus






"lls sont clandestins, ils racontent pourquoi et comment ils sont partis. Leurs récits convergent, ensemble ils forment un grand chœur narratif à la langue bouleversée et puissante, qui nous invite à entendre la pulsation de leur peur et de leur espoir.
Là-bas nous raconte la clan­des­ti­nité à travers une pléthore de personnages - immi­grés, poli­ciers, mar­chands de som­meil, pas­seurs ou simples témoins.
Ces voix d'hommes et de femmes, à la manière d’un chœur antique, nous parlent d'une même expérience tragique.
On reste dans la dis­tance, l’anonymat, le non-lieu.
On vou­drait que ce ne soit qu’une fic­tion.
On vou­drait que bon­heur et liberté veuillent dire quelque chose, aussi bien ici que là-bas..."

Participation libre.
Réservation conseillée au 05 65 61 08 96.
(Représentation "Au marches du Palais" à Lodève, le samedi 25 Mars à 20h30)


mardi 14 mars 2017

"Il était une fois" à la Fabrick

IL ÉTAIT UNE FOIS


Mise en scène : Marie des neiges Flahaut

Théâtre sans paroles. A partir de 6 ans

SAMEDI 8 AVRIL - 17 H


LA FABRICK

9, rue de la Saunerie - 12100 MILLAU


Tableaux vivants, drôles et poétiques autour de l’abandon… À travers deux contes de fées : Cendrillon et le Petit Poucet. Pas d’histoire, pas de texte Pas de début, pas de fin Une famille dans la misère Plus de quoi nourrir les enfants Décision de les abandonner Puis culpabilité d’avoir accompli ce geste… Des enfants perdus au milieu de nulle part Des enfants livrés à eux-mêmes Des personnages inquiétants qui surgissent de nulle part Seule la musique les accompagne. Dans un espace nu et épuré.

Par la Cie Création Éphémère et le Centre d’Art Dramatique pour comédiens différents.

Mise en scène : Marie des neiges Flahaut. Univers sonore : Vincent Dubus. Assistant à la mise en scène et lumières : Kévin Perez. Avec : Jean-Pierre Escalle, Florence Hugot, Serge Roussel, Théo Kermel, Christine Soret et Vincent Perez

 [+] Accéder à la page du spectacle et à la vidéo

Merci de bien vouloir nous confirmer votre présence :

Cie Création Ephémère – ACT 12
La Fabrick – 9 rue de la saunerie - Millau
05 65 61 08 96 / 06 83 46 49 88
cie.ephemere@wanadoo.fr
www.creation-ephemere.com




vendredi 3 février 2017

Programmation à la Fabrick - Janvier-Février 2017


VENDREDI 13 JANVIER –  20H30 
Théâtre

A.W.A.C. (artist without a cause) présente
SURPRISE TUERIE

"Nous imaginons SURPRISE TUERIE comme un spectacle "élitisto - populo". 
Un spectacle où l'on tenterait de tisser des liens entre les choses intellectuellement respectables et celles qui le sont à priori moins. Un spectacle entre sketchs poussifs et théories poussées, entre bricolage du dimanche et nouvelles technologies, entre performance ultime et spectacle de fin d'année. Un spectacle qui se regarderait comme une bonne série américaine (mais avec des acteurs aveyronnais)."

SURPRISE TUERIE s'articule entièrement autour d'une écriture scénique et du média vidéo. Invité au cœur d’un dispositif mêlant nouvelles technologies avec des captations en direct et  pré-enregistrées, le public partage l’expérience d’une préparation de massacres tels que ceux qui font la une des journaux. L'omniprésence de l'image brouille les pistes. En découle un jeu de mise en abîme permanent des protagonistes. Peu à peu le spectateur est entraîné dans un délire schizophrénique où l'on ne sait bientôt plus qui influe sur qui/quoi...
Conception et interprétation: Nicolas Ibañez et Thomas Soudan.

Plus d'infos sur 









VENDREDI 3 FEVRIER –  20H30 
Concert

PHENOMENE
Iris and Bruno - Compagnie Ecoute ça


Spectacle sensoriel, musical et surnaturel pour deux mammifères humains, voix, électronique, électroacoustique, objets sonores et instruments.

Avec: Iris Lancery (voix, accordéon, objets sonores....) et Bruno Capelle (électroacoustique, synthétiseurs, objets sonores....)


Nous sommes tous des animaux... A partir de ce postulat, Iris Lancery et Bruno Capelle créent une pièce musicale sensorielle déjantée où abondent le mystère, l’étonnement et le non sens. Pour interroger notre part animale, ils nous invitent à entrer de plain-pied dans la poésie, l’humour, la tendresse, la dérision, le merveilleux, le monstrueux aussi...


Plus d'infos sur 


lundi 9 janvier 2017

Programmation à la Fabrick Janvier 2017




Pouvait-on empêcher la guerre de 1914-1918 ?

  

Mardi 10 janvier 2017 à 20h30, Guillaume Davranche viendra présenter son livre :

 

Trop jeunes pour mourir 

(ouvriers et révolutionnaires face à la guerre, 1909-1914) (1) 

 

à La Fabrick, 9 rue de la Saunerie, à Millau. 

Son intervention sera suivie d’un débat avec le public.

 

Il démontre dans cet ouvrage qu’en juillet 1914, les Français n’ont pas marché comme un seul homme pour défendre « la patrie en danger ». Loin s’en faut.

Dans les années précédant le conflit, tout le mouvement ouvrier (socialistes, syndicalistes, anarchistes) s’est battu sans relâche contre la montée des tensions belliqueuses, contre le «brigandage colonial », contre la course aux armements, contre la prolongation du service militaire, contre la propagande patriotique et militariste d’un gouvernement qui voulait préparer idéologiquement « la nation » à la grande boucherie.

Jusqu’à juillet 1914, malgré la prison, les coups de matraque, la menace du bagne et du peloton d’exécution, la lutte antipatriotique et antimilitariste ne cessa jamais.

C’est cette histoire haute en couleurs que le groupe Alternative libertaire de l’Aveyron vous invite à découvrir.

(1) publié par Libertalia et L’Insomniaque